Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tous les chiens n’aiment pas l’eau. Certains, ceux qui vivent en ville, par exemple, se méfient parfois car ils ont peu confiance en l’eau. D’autres, en revanche, en ont même peur, peut-être parce qu’ils l’associent à des expériences négatives, qui peuvent être liées à des événements tels que le toilettage ou les orages.

Comment enseigner à un chien à nager ?

1) Choisir le bon endroit

Tout d’abord, il est très important de choisir un endroit sûr, où il est facile de suivre le chien de près et, si nécessaire, de l’aider. L’eau ne doit pas être trop froide et doit être calme, le fond peu profond et sans obstacles et dangers, à la fois visibles, tels qu‘un trafic continu de bateaux, et non visibles de la surface, tels que des rochers ou des lignes de pêche.

2) Le climat idéal

Même la journée idéale doit être choisie avec soin, en accordant une attention toute particulière à la météo. La journée idéale pour apprendre à votre chien à nager doit présenter un climat doux, un vent calme et des courants faibles.

3) Habituer le chien à l’eau

Une fois que le chien a atteint le tronçon choisi de mer ou d’eau douce, il faut le faire rentrer doucement dans l’eau, sans le forcer et en respectant ses temps.

Une fois dans l’eau, il sera possible de l’aider à se familiariser avec elle, également avec le jeu. Il peut être utile, par exemple, de lancer une balle et de permettre au chien de courir pour la récupérer et la ramener. Tout doucement, il commencera spontanément à nager.

Une règle fondamentale ?

Ne laissez pas votre chien tout seul dans l’eau mais plongez avec lui !

Et n’oubliez pas que, c’est valable également pour les chiens, il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager !

Le gilet de sauvetage est-il obligatoire pour le chien dans l’eau?

Le gilet flottant n’est pas obligatoire. Cependant, il est certainement recommandé dans certaines situations critiques. Lesquelles ? Par exemple, si l’eau est particulièrement froide (12-18°C), si le chien ne sait toujours pas nager ou s’il n’est pas entraîné, ou bien s’il nage toujours loin du bord ou dans un environnement qu’il ne connaît pas, ainsi que quand on est à bord d’un bateau.

Federica Pirrone, Mariangela Albertini, Patrizia Piotti chercheuses à l’UNIMI Vétérinaire (Université de Milan)